Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

100_0290.jpg 

Témoignage Chrétien

 

 

L'oeil du faucon

Jeux de rôle

par Bernard Fauconnier

 

Faites un effort d’imagination, on va jouer à des jeux de rôles. Ce sera notre petite distraction de l’été en même temps qu’un exercice de générosité car il faut toujours se mettre à la place d’autrui pour mieux le comprendre et savoir montrer de la compassion. Vous y êtes ? On y va.

 

Faites un effort d’imagination, on va jouer à des jeux de rôles. Ce sera notre petite distraction de l’été en même temps qu’un exercice de générosité car il faut toujours se mettre à la place d’autrui pour mieux le comprendre et savoir montrer de la compassion. Vous y êtes ? On y va.

 

1. Vous êtes milliardaire, milliardaire avec plein de milliards, à tel point que vous ne savez pas exactement combien vous en possédez. Vous avez même besoin qu’un homme de confiance vous rappelle de temps à autre que 80 millions d’euros traînent sur un compte en Suisse ou au Liechtenstein, que deux ou trois de vos yachts s’ennuient à La Barbade, bref, vous ne savez que faire de tant d’argent. Un jour, comme ça, vous vous achetez une île en plein océan In­dien pour être tranquille et recevoir vos amis.

 

Personne n’en connaît l’existence, c’est un endroit merveilleux payé et aménagé à coups de millions d’euros, un vrai paradis sur terre. Un jour tout est révélé, votre paradis secret s’étale à la une des journaux, on vous accuse même de l’avoir acquis de façon douteuse, blanchiment d’argent ou fraude fiscale. Que faites-vous ?

 

2. Vous êtes ministre du Budget, des Affaires sociales, ce genre de chose. Vous êtes un garçon bien lancé malgré votre physique de comptable de province, maire d’une commune opulente, époux d’une femme charmante. Tiens, justement, votre femme aurait besoin d’un petit boulot pour exister par elle-même, même à droite on peut être moderne. Ça tombe bien, il y aurait moyen de trouver un truc à faire chez les milliardaires du jeu de rôles précédent. Cochez la case, tracez une flèche. Le deal, c’est embauche de Madame contre discrétion, oubli de contrôle fiscal et discrétion sur les avoirs et actifs du jeu n° 1. Vous avez compris ? C’est à vous.

 

Si vous vous faites gauler, vous avez le droit : 1) de protester de votre intégrité ; 2) de traiter le presse qui fait rien qu’à vous embêter de fasciste.

 

3. Vous êtes photographe. Photographe pas très doué, d’ailleurs la photo est un art relativement mineur et s’imposer dans ce domaine n’est pas chose facile. En revanche vous avez du charme, un bagout d’enfer, de l’entregent, vous êtes un de ces parasites de génie qui hantent le monde dit grand. Vous parvenez à entrer dans l’intimité de la milliardaire des jeux n° 1 et n° 2, recochez les cases et prolongez les flèches, vous l’amusez par vos pirouettes, vous arrivez tout de même à lui pomper un milliard d’euros sans vous fatiguer. À vous d’imaginer quels pourraient être vos liens avec l’île mystérieuse du jeu n° 1 et le ministre intègre du jeu n° 2.

 

Comme vous n’êtes pas milliardaire mais résident estival au camping des Flots bleus, et que vous jouez à ce jeu à l’ombre de la baraque à frites, vous allez devoir faire un effort supplémentaire d’imagination.

 

Vous jouez d’ailleurs avec tant de conviction que vous commencez à vous sentir émus de tant de souffrance, et vous vous dites que décidément, être riche, puissant, un brin filou, toujours sur le qui-vive, ce n’est pas non plus de la tarte, et que finalement, ce n’est pas si mal le camping.

 

Tag(s) : #Contes

Partager cet article

Repost 0