Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRIVILEGES

 

Depuis le Ier juillet, il fait beau et chaud à Montélimar.

Quand la journaliste météo parle du temps à venir, elle conclut souvent, après l’annonce de pluies et de nuages, avec l’exception méditerranéenne : soleil !

Si vous regardez la carte, vous voyez qu’un petit triangle dont la pointe est montilienne, s’ouvre jusqu’à la belle bleue. Cerné de toutes parts, ce petit coin résiste aux orages, sur sa droite et sur sa gauche.

C’est nous !

Nous sommes gavés de beau temps, mais aussi de chaleur : 37° à l’ombre. Dès 10H, nous fermons tous les volets, obtenant 8 à 10 ° de différence. A éternuer…

Vers 17H, on met le nez dehors avec l’espoir que le Mistral fera un petit effort !

Chaises longues, ombres allongées des feuillages, conversations avec petits et grands, lectures !

Famille et amis déboulent, richesse de l’amitié.

En juillet les sophoras déversent sur les plates-bandes et la pelouse leur pluie d’or ! Repas sous la tonnelle, accompagnement des cigales et des oiseaux.

Notre cœur se prête facilement à la reconnaissance envers Celui qui nous dispense tant de joies.

 

 

Il nous semble être banalement à l’unisson de la foule française. La chute brutale du nombre de lecteurs de mon BLOG confirme le « décrochage » : tous en vacances, tous « débranchés » des soucis journaliers ! Et n’est-ce pas une bonne chose ? Il y a un temps pour tout, dit l’Ecclésiaste.

Mais, un vieux comme moi, a l’esprit volontiers soucieux. Ces amis malades ne sont pas en congé, plutôt en fin de parcours. On les visite en short et en casquette de toile, un peu gênés de notre bonne forme

On repart marqués par leur sérénité, leur foi lucide. La mort n’est pas inévitablement angoisse et terreur.

 

Fidélité oblige ! : Notre dérisoire protestation muette, et mensuelle de notre Cercle de silence, pour tenter d’obtenir un peu de respect et de bonté pour les familles étrangères demandeurs d’asile, est totalement ignorée de Mr le Maire et d’un certain Besson, maire de Donzère.

 

On se compte sur le trottoir, vu les vacances. On démarre à 4 ou 5, puis, lentement des amis arrivent et complètent le Cercle .Nous distribuons nos tracts. En général les passants les acceptent. Parfois une réaction hostile. On propose alors le dialogue, à l’écart du Cercle…..

Nous savons tous que le Gouvernement renforce le système raciste et répressif. Nous avons honte des paroles proférées contre les gitans.

De partout se confirme que l’opinion publique française cède aux influences xénophobes.

 

Nos lectures de cet été ont porté sur le triste visage d’une bonne moitié de la population USA. Les habitants déclarent croire en Dieu à 95%, mais dans la réalité ils basent leur vie sur le matérialisme et n’ont aucune tolérance à l’égard de ceux qui ont échoué et se retrouvent sans ressources.

L’argent est roi et permet de constituer des forces de pression aux organisations nationalistes opposées aux Droits de l’Homme. Certains rapports font froid dans le dos, et font craindre pour la vie du Président Obama !

 

Autre  grave sujet de réflexion, suite à lecture de revues et d’ouvrages : la crise que traverse l’Eglise Romaine.

 Les Protestants doivent-ils se taire, alors que de nombreuses personnalités catholiques, réclament des réformes profondes. La déclaration du grand penseur catholique, Hans Kûng parue dans « Télérama » est forte et lucide.

On peut penser que la déchristianisation du monde a pour source le complet décalage entre le message des Evangiles et les Structures archaïques des Eglises, notamment la Romaine.

Maintenons les précieux liens d’amitié et de partage spirituel avec nos frères catholiques. Ils sont comme nous des chercheurs de vérité. Mais cessons de nous taire sur ce qui nous différencie. J’ai publié le courageux article de mon ami Leenhardt écrit à l’occasion de « l’Assomption » de Marie.

Je ne suis pas plus tendre avec certaines positions « évangéliques », en général d’origine USA. Mais là, au moins, je puis provoquer le débat !

 

En vieillissant je relativise l’importance des formes extérieures de la foi chrétienne. Quel était le projet du Christ durant ses trois années de vie exemplaire, sur la terre ?

Je réponds : nous montrer comment utiliser intelligemment notre courte existence :

Chercher le Souffle divin, l’accepter dans notre conscience,recevoir son pardon inconditionnel, et avec enthousiasme, aimer Dieu et

le Christ, en faisant place au service des autres, dans notre vie de tous les jours !

 Tout le reste me semble surajouté comme une sorte d’écran richement décoré mais inutile.

Ma joie profonde c’est le dépouillement de tout l’attirail religieux.

Me suffit de vivre chaque journée, de l’amour, et dans l’amour du Dieu de Jésus-Christ. La vie de François d’Assise a marqué mon humble recherche.

 

Le livre passionnant de Frédéric Lenoir « Comment Jésus est devenu

Dieu » (Fayard) m’a conforté dans la nécessité de rechercher l’essentiel. Jésus n’a pas posé la question : pour vous qui suis-je ?, à ses seuls disciples. Nous sommes tous confrontés à cette question.

Le Christ des Evangiles, le « Fils de l’homme », comme il se nommait lui-même, ne nous suffit-il pas ? Est-il nécessaire d’en faire un dieu ?

 

Toute ma longue vie de croyant minable, mais sincèrement attaché au service des autres m’a fait regarder l’histoire de l’Eglise, les querelles éternelles pour imposer des dogmes et des rites, comme un décor de théâtre. La vie d’un disciple de Jésus n’a pas besoin d’emballage.

Je souhaite ne scandaliser personne. J’adore la théologie comme un stimulant intellectuel pour affiner ma recherche du Divin. Mais je sais que dans ma vie comme dans ma mort, ma force et ma joie sont dans  une confiance enfantine en Dieu, le Père, et en Jésus-Christ, le Seigneur.

Bonne fin de vacances. De grands combats nous attendent pour faire surgir les signes du Monde nouveau : justice, solidarité, partage, espérance !

 

17 Aout 2010                 Jean    HOIBIAN

Tag(s) : #La vie tout court

Partager cet article

Repost 0