Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA SEMAINE MONDIALE POUR LA PAIX EN PALESTINE ISRAËL, initiative du Conseil oecuménique des
Églises, du 29 mai au 4 juin, nous invite à prier, à nous former et à plaider pour une juste paix pour tous
en Palestine et en Israël. Alors que les croyants, à travers le monde, vont se réunir la semaine
prochaine pour prier et pour agir, demandons à Dieu de changer les coeurs de ceux qui poursuivent
l'occupation, et de les remplir d'un désir de justice et de paix; et que tous ceux qui souffrent de
l'oppression et de la violence puissent trouver une rémission. Associons-nous aussi à Sabeel dans sa
prière pour la paix de Jérusalem.
Appel de Sabeel pour la paix de Jérusalem
« Quand Jésus fut près de la ville et qu'il la vit, il pleura sur elle, en disant: si seulement tu comprenais toiaussi,
en ce jour, ce qui peut te donner la paix ! Mais maintenant, cela t'est caché, tu ne peux pas le
voir. » (Luc 19, 41-42)
Au cours de cette Semaine pour la Paix en Palestine-Israël, à l'initiative du Conseil oecuménique des
Églises, en tant qu'action commune en vue d'une juste paix, nous, chrétiens palestiniens, désirons
adresser un message à tous nos frères et soeurs dans le monde, particulièrement au sujet de Jérusalem.
A cause de sa signification particulière dans l'ensemble de la Terre sainte, la ville de Jérusalem résume
finalement tous les espoirs, désirs et rêves de millions de gens qui sont intéressés par son bien-être et par
le bien-être de tous ses habitants. Au cours de son histoire, Jérusalem a représenté un symbole, un
modèle, un critère de la paix. Et aujourd'hui, ce qui se passe à Jérusalem, et en ce qui la concerne
constitue un augure pour l'ensemble du pays. Ce peut être un bon ou un mauvais augure, annonçant
conflit et désastre, ou bien paix et convivialité
Dans les circonstances actuelles, Jérusalem est absolument incapable d'offrir ou représenter le rêve que
ses concitoyens peuvent nourrir pour elle. L'image actuelle qu'offre la ville est celle de l'occupation par
Israël, celle de l'oppression, et de la discrimination à l'égard de ses habitants palestiniens, celle de la
négation de leurs droits humains et politiques. La Jérusalem d'aujourd'hui ne peut même pas figurer dans
les espoirs, les désirs ou les rêves de ses habitants. Ce que le gouvernement israélien est en train de
cuisiner avec sa politique de judaïsation de la ville, et de déplacement de ses citoyens palestiniens en les
remplaçant par des colons juifs est un menu de désastre.
C'est pourquoi nous réitérons encore nos propositions en faveur de la paix de Jérusalem. (Voir ci-après:)
1. Nous appelons tous les pays et gouvernements du monde à affirmer très clairement que
Jérusalem ne peut pas être la propriété de l'Etat d'Israël, ni placée sous son monopole. Elle est
un territoire occupé, et géographiquement située entre les deux États de Palestine et d'Israël. En
termes politiques, elle doit être partagée équitablement entre les deux.
2. Sur le plan religieux, Jérusalem a une égale importance pour les trois religions – judaïsme,
christianisme et islam. Toutes les mesures prises par les forces d'occupation israéliennes pour
avantager les droits et les privilèges des juifs, au détriment de ceux des chrétiens et des
musulmans, doivent être considérés comme nulles et non avenues par la communauté
internationale.
3. Nous appelons tous les pays et gouvernements du monde à faire pression sur Israël pour qu'il
arrête la création et le développement de colonies illégales au coeur des quartiers palestiniens de
Jérusalem Est; pour qu'il détruise le mur qui encercle la ville, et tous les postes de contrôle qui ont
isolé Jérusalem et l'ont rendue inaccessible à sa propre population - chrétiens et musulmans
palestiniens.
4. Nous appelons tous les pays et gouvernements à faire pression sur Israël pour qu'il respecte et
soutienne les droits humains de toutes les populations du pays; et à travailler à mettre fin à
l'occupation israélienne, ainsi qu'en faveur de la liberté et de la souveraineté de la Palestine par
des moyens pacifiques et non-violents.
5. Nous appelons toutes les Églises du monde à continuer à prier, et à plaider pour la paix de
Jérusalem. Par fidélité au message de justice, de paix, et de réconciliation, de Jésus-Christ, nous
appelons tous les chrétiens à mettre leur interprétation de la Bible et leur travail théologique au
service d'un projet de paix, et de ne pas en faire un prétexte autorisant l'injustice.
Il est temps pour la population palestinienne de trouver la liberté, et de vivre dans la dignité et dans la
paix. Il est temps que s'établisse une paix fondée sur la justice. Il est temps de constituer un État
palestinien, conformément aux exigences du droit international, et des résolutions de l'Organisation des
Nations unies.
IL EST TEMPS POUR LA PALESTINE !
SABEEL, Centre oecuménique de Théologie de la Libération, Jérusalem, 26 mai 2011.
(Trad. G. Charbonnier)

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0