Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nos Églises sont vides

 

Nos paroisses ERF connaissent une chute d’effectif; Les gens âgés, très âgés même, y sont majoritaires; Les paroissiens sont fidèles au R;V; du dimanche mais les revenus des retraités paraissent insuffisants pour assurer le budget;

On peine à trouver des volontaires compétents pour assumer les nombreuses tâches de la paroisse : diaconat, enseignement biblique des enfants et des catéchumènes, animation des     groupes,(Aînés, Jeunesse, Etudes biblique, etc.…)

Et chacun de se lamenter: ou sont les jeunes ? (scoutisme, UCJG,)

Comment intéresser les jeunes adultes ? : Jeunes ménages, parents des enfants de l’enseignement religieux, etc.…

Nos églises protestantes sont-elles condamnées ? Vivons-nous les dernières décennies de nos assemblées ?

 

Nous sommes conscients d’avoir une mission à remplir : annoncer au monde entier la Bonne Nouvelle: Jésus a révélé le vrai visage de Dieu ; son amour est sans limite. Il nous appelle à vivre d’une manière différente, puisant dans l’Evangile une vision nouvelle de l’humanité. Et comme la lucidité sur nous-même est l’un des dons de sa Parole, Il nous libère de notre culpabilité, de nos angoisses, en nous offrant un pardon total et gratuit. Croire en ce Dieu d’amour, croire en ce Christ Fils de l’homme, Frère divin en Humanité, c’est trouver un sens à notre vie et à la vie du monde.

 

Alors chaque dimanche (ou presque ) on redit à l’Assemblée clairsemée: « lève-toi et va  au nom du Christ porter l’amour de Dieu au monde »

 

Etablir un bilan : Y pensons-nous ? Avons-nous le courage, la lucidité, d’ouvrir une enquête sur les résultats de notre mission ?

Contrairement aux disciples envoyés jadis dans les villes de Galilée et de Judée, nous n’avons que rarement la joie d’avoir convaincu (ou vu Dieu convaincre), guidé nos contemporains vers la Foi, d’avoir pu guérir les malades, libéré les Possédés, ouvert les yeux des aveugles, les oreilles des sourds, les muscles des paralysés. Nos occasions de parler de Dieu, du Christ, de la Bible aux gens qui nous entourent SONT TRES RARES.

Ou sont les milliers de convertis de la première Eglise ?…Les foules accourant pour entendre Luther, Calvin et autres Prophêtes-Réformateurs ont disparu, sauf s’il s’agit d’acclamer….le Pape.

Notre bilan est-il totalement négatif ? NON, je pense que le témoignage « pêche à la ligne »  garde une grande valeur aux yeux de Dieu (la brebis perdue)

De même le Culte- consommation est valable. Tous ces petits groupes de Protestants qui se réunissent le dimanche matin pour louer Dieu, accueillir son Pardon avec reconnaissance, réfléchir sur un passage de la Bible, prier pour LEURS malades, et placer leurs activités paroissiales sous le regard du Divin, constituent sociologiquement une force de résistance à la désagrégation du monde. Une Société a besoin de forces spirituelles. Les fidèles se soutiennent les uns les autres. Ils s’aiment parfois. Ils se rendent mutuellement service. Dans un monde violent, égocentrique et méprisant, ils constituent une cellule de paix et de stabilité sociale. Le sociologue Régis Debray quoique athée affirmé dit respecter toutes les forces religieuses non fanatiques. Il les juge utiles.

J’ai tendance à penser que notre vie religieuse est une autoconsommation qui nous procure paix, joie, confiance, don de soi. CE N’EST PAS RIEN

.

Mais l’immense majorité de nos concitoyens sont totalement indifférents à nos convictions, à nos pratiques religieuses. Dans nos propres familles beaucoup ne croient pas (ou plus …) nos enfants, nos petits enfants ont perdu le goût de lire la Bible. Ils semblent n’avoir nulle envie de bâtir leur vie sur nos croyances.

Il ne nous appartient pas de faire des pronostics concernant l’avenir du christianisme (Jésus seul, peut poser la question : « Quand le Fils de l’Homme reviendra, trouvera-t-il la Foi sur la terre ? » Mais nous pouvons (et devons) réfléchir sur le Protestantisme. Notre Eglise Réformée va-t-elle disparaître ? Son rôle se bornera-t-il un jour à enterrer les morts, à baptiser 3 ou 4 enfants par an, à célébrer 7 ou 8 mariages et à réunir avec ou sans pasteur, un troupeau de gens âgés  résignés à voir la mort les frapper l’un après l’autre, jusqu’à extinction du groupe ?

 

LES DEFIS DU MONDE  Chrétiens- Protestants ne sommes-nous pas tout aussi citoyens, que les autres ? N’entendons- nous pas tous les jours à la Radio, à la Télé, des informations que nous recevons souvent avec effroi et tristesse ? Guerres cruelles, souffrances intolérables par manque d’eau, de nourriture, de soins médicaux ; d’autres nouvelles concernent la Politique régionale, nationale ou européenne. Et là nous voyons bien que les comportements humains  individuels ou collectifs sont comme un fleuve en crue. Comment réagissons-nous à ces signes de la vie du monde ?

Pour garder notre équilibre, tournons-nous les boutons, abandonnant la politique, la vie sociale, aux spécialistes ?..ne lisant dans le journal local que l’annonce des décès, mariages, festivités ?

 

Je crois que nous opérons une dichotomie entre LA VIE PROFANE et LA VIE RELIGIEUSE. Nous craignons de parler des évènements avec les paroissiens. Cela ne se fait pas, ne dit-on pas que des sujets essentiels comme l’argent, la sexualité, et la politique sont des sujets tabou.Le prédicateur qui s’y risque est accusé de semer le scandale, la dispute ou le trouble.

Il faut reconnaître que tout ce qui touche au politique n’est  prisé que par une partie restreinte de la population française. Celle là justement qui n’entre pas dans nos temples ! Les chrétiens partagent avec beaucoup de leurs concitoyens une ignorance tenace du fonctionnement des syndicats, des partis, des associations politiques, des institutions. Pourtant la recherche des valeurs, la soif de vérité et de justice, l’angoisse existentielle, s’expriment aussi fort que le tourbillon du « divertissement «  immoral, stupide, régressif de notre société déshumanisée. Il faut savoir TENDRE L’OREILLE !

Beaucoup d’incroyants s’engagent dans les combats humanitaires, écologiques, éducatifs, et leur réflexion constitue pour les chrétiens un questionnement : Qu’as- tu fait de ton frère ?

 

Prenons-nous notre place dans les combats pacifiques du monde ?

Au nom du Christ nous dressons-nous contre les guerres, les atteintes aux Droits de l’homme, les injustices ?

RESTER MODESTES  Il faut être réaliste, certes. Entre notre volonté d’engagement dans les combats du monde et l’état de nos forces, il y a un fossé dont la profondeur nous décourage. Dans leur majorité les protestants préfèrent rester muets et modestes, laissant à leurs Autorités religieuses l’initiative. Encore faut-il que les textes des interventions ne contredisent pas trop leurs positions personnelles. Sinon on refuse de les lire en chaire, de les faire connaître à l’extérieur des Temples. Est-ce là rendre Témoignage ?

La Fédération Protestante, L’Eglise Réformée, ont dit des choses fortes sur le Front National, la  situation des réfugiés et des immigrés, des Gens du voyage, l’état scandaleux des Prisons, le Droit des Femmes, le Pouvoir abusif des Médias, la souffrance des Sans Toit, des Sans Travail, des Sans  Papiers, etc.…

Ces prises de position ont été décidées à la majorité des membres élus de nos Instances et elles ont été rédigées avec l’appui de la prière, la réflexion, la confrontation avec les Textes Bibliques.

COMMENT EXPLIQUER L’INDIFFERENCE DE NOS CONSEILS PREBYTERAUX ? sinon par la crainte de troubler la paix factice qui règne entre les paroissiens, persuadés que la Politique est du Diable et que le but à poursuivre n’est pas de rendre visible le Royaume de Dieu mais de s’assurer une mort confortable, porte d’accès à la vraie vie, l’Eternelle…..

 

Dans certaines paroisses on n’accepte pas cette coupure entre la Foi et la Vie du monde. On trouve normal de nourrir la prière d’intercession avec les évènements politiques, économiques, sociaux. Mais elles sont rares ces paroisses conscientisées !

Bien entendu il faut se garder de toute position unilatérale et intellectuellement « terroriste ». AUCUN PARTI ne peut prétendre parler ou agir AU NOM DE DIEU. Le projet de la plupart des Partis reconnus comme sérieux est fondé sur les Principes de la Démocratie (c’est le moins mauvais des Régimes politiques) et sur les Droits de l’Homme. Bien entendu s’introduisent des défenses d’intérêts privés collectifs ou individuels. Mais les chrétiens ne sont pas obligés de suivre ni d’approuver. Au contraire le chrétien engagé dans le combat politique reçoit du Christ vocation de SENTINELLE, DE VEILLEUR.

Il doit dire : « ne comptez pas sur moi pour ça ! »

Et il doit expliquer pourquoi sa conception de l’humain s’oppose aux « magouilles » et aux compromissions.

Une paroisse où le Conseil presbytéral est composé d’hommes et de femmes « engagés » dans les combats du monde, connaît de grandes joies. C’est dans l’intérêt passionné accordé à la vie de la Société dans un esprit d’appréciation lucide que les chrétiens retrouveront la TRACE ET LA PRESENCE DU FILS DE L’HOMME.

Il s’agit là pour chacun d’une décision personnelle qui, pour moi, s’apparente à une SECONDE CONVERSION. La première est essentielle mais elle ne concerne que moi. La seconde est tournée VERS LES AUTRES. (Matthieu 25)

                                                        Jean HOIBIAN  

                                                                                

Tag(s) : #Eglise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :