Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mauditepolitique !100_0182-copie-1.jpg

 

Nous la craignons comme la peste.

Si nous la traitons par le mépris, elle se venge en nous imposant des dirigeants incapables ou arrogants ou avides de nos deniers…

 

Si nous y portons quelque intérêt, les propos des politiciens nous déconcertent, ils sont contredits par ceux de leurs adversaires.Nous voulons en parler dans nos familles, voici les querelles, la stigmatisation généralisée : tous pourris !

 Si, calmant le jeu nous tentons d’instaurer un débat paisible, nous constatons en finale que personne n’a de réponse claire concernant, par exemple, les questions économiques. Nous sommes dépassés et accablés d’incertitude.

Pourtant la démocratie s’est imposée dans l’histoire, comme le meilleur (le moins mauvais !) système d’organisation d’un pays.

Et donc, citoyen responsable, je dois accomplir mon devoir électoral.Finalement c’est peu de chose !: glisser dans l’urne le bulletin de mon choix.

 

Ensuite, d’autres censés être plus compétents que moi, vont gérer les affaires publiques.

Citoyen dépossédé de mes droits, ayant délégué ma parole, mes idées, mes projets, me concernant ou relatifs aux autres,je resterai sur les bancs du stade à regarder un match,plutôt terne.

Et ceci jusqu’aux prochaines élections…..

Ne sommes-nous pas responsables de ce désenchantement ou du mépris du politique ?

 Tous ceux d’entre nous qui sont membres d’une association, d’un groupement, d’une église, font l’effort d’entrer par la pensée, par l’engagement, dans le projet commun. Nous nous intéressons au programme, nous acceptons des responsabilités ; et pour cela nous nous formons, nous acceptons le dialogue !

Pourquoi n’agissons-nous pas de même vis-à-vis de la vie publique ? Pourquoi tant de méfiance, si peu de gens responsables dans les syndicats ? dans les Partis ?

 

Mais l’urgence est à nos portes : l’élection présidentielle !

Personnellement, je suis plutôt contre la nomination du chef de l’Etat (dont les responsabilités sont très mal définies et parfois exorbitantes !) par le suffrage universel.Mais hic et nunc les choses sont ainsi.

Que faire ?, que décider ? Durant cinq ans, une femme, un homme, va diriger la politique de mon Pays.

En fonction de quels critères ?

Est-ce la tête du (de la) candidat qui nous attire ou nous révulse ? ce choix n’est pas forcément à exclure si nous observons au-delà du visage, le caractère et le comportement.

: est-ce les réponses proposées par rapport à mes peurs souvent infondées mais obsédantes : la délinquance, les étrangers, le terrorisme, la menace atomique, la planète en péril…. ? Ces questions existent, mais sont-elles bien posées ? Ai-je raison de céder à la panique ? de perdre optimisme et confiance dans la vie ?

: est-ce la défense de mes privilèges coûte que coûte ? ou bien la PRIORITE ABSOLUE AUX DROITS DES PAUVRES, DES FAIBLES,DES SANS LOGEMENT,DES SANS-PAPIERS,DES SANS-DROITS,DES SOUS-PAYES,

qui sont très nombreux et couvrent de honte notre belle France !

: est-ce l’efficacité économique basée sur le profit de quelques uns (ou quelques unes si l’on élargit aux nations du Tiers-monde) dans l’oubli et la désespérance du plus grand nombre ? Faut-il continuer à céder à la loi  d’airain de la compétition internationale en oubliant la personne humaine qui doit rester le centre de l’histoire ?

 

En résumé, devons-nous voter POUR NOUS ou POUR LES AUTRES ??

Liberté, égalité, fraternité.La devise républicaine sera-t-elle réactualisée par notre vote ?

Je l’espère, pour vous, pour moi.Et vive LE politique,la saine gestion de notre pays !,

                   Jean Hoibian       

 

 

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0