Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Ecosse avril 2010 rochers (1)

LETTRE  à  MARCEL, un jeune garçon « qui ne s’en laisse pas compter ».

 

Tu as raison, Marcel,  Dieu n’existe pas. Il n’y a pas quelque part, dans un espace situé, plutôt hors de la planète bleue, une personne invisible, douée de pouvoirs magiques. Beaucoup de gens croient cela, mais ils n’ont pas beaucoup réfléchi au problème !

Certains, dont je suis, ressentent l’existence d’une présence dans le monde, comme nous voyons le soleil, la lune, les étoiles, et supportons la pluie, l’orage, le vent.

Cette présence invisible nous la comparons à un souffle bienveillant, accueillant, rassurant. Et qui n’éprouve jamais le besoin d’un coup de main quand tout semble s’écrouler ?

 

Mais je reprends tes paroles contre l’existence du « bon Dieu ».

Quand nous sortons un peu de nous-mêmes pour regarder la société et le monde, nous sommes frappés par tout ce qui ne va pas !

Tu questionnes : « pourquoi les guerres ?, pourquoi la violence, les disputes, les humiliations ?

Pourquoi autour de nous tous ces garçons, ces hommes, qui nous font peur ? Ils tourmentent, ils frappent. Ils vont même jusqu’à tuer pour nous voler, ou par pure méchanceté ! »

Tu cites aussi les maladies ou les accidents qui peuvent nous priver de nos parents, de notre fratrie, de nos copains. Il y en a qui demandent à Dieu d’intervenir, de guérir. Et ça ne marche pas !

A l’école et à la maison on parle parfois de la misère très injuste qui frappe des milliards de gens dans le monde.

Enfin, tu t’indignes de l’indifférence du bon Dieu « tout-puissant » lorsque s’abattent sur la terre, tornades, tsunami, tremblements de terre, inondations et autres catastrophes naturelles.

Oui, tu as raison : le monde fonctionne très mal. Il est abandonné !

Si Dieu existait il arrangerait tout ce qui ne va pas !, dit-on.

Depuis toujours le spectacle du monde est dramatique.

 

« Moi, je suis heureux, dis-tu, je ne manque de rien. Je suis né chanceux, du bon côté de la planète.

Je m’efforce de ne pas être méchant. Je ne veux pas faire souffrir les autres. Je voudrais que le monde cesse d’être violent, injuste, cruel.

 

Mais je ne suis qu’un jeune garçon sans pouvoirs. alors pourquoi se tourmenter ? Je suis heureux et j’espère que ça va continuer pour moi 

 dans le bon sens. Ton Dieu, je ne le connais pas, je ne l’ai jamais vu, ni entendu. Pas besoin de lui ! »

A l’école j’apprends plein de choses relatives à la science. De siècles en siècles les humains font des progrès formidables. Ainsi la vie moderne semble conduire au bonheur.

 

Ainsi ce serait pour l’homme une réussite ? Hélas, non ! Car dans le monde, les USA et l’Europe sont les seuls à profiter des bienfaits de la civilisation : nourriture, boisson, éducation, médecine, logement, culture, loisirs, tandis que des milliards d’hommes, de femmes et d’enfants sont prisonniers d’une immense misère !…..

On refuse de partager !

 

Toi, choyé par tes parents, ta famille, tu es tenté de penser : « je ne peux rien faire, je ne suis pas responsable. Pour moi tout va bien : mes études, mes loisirs, mes vacances, ma bonne santé. Tout ça c’est ma vie, mon bonheur. Et basta ! »

Mais parfois le garçon sensible que tu es, entend-t-il dans le silence de la nuit le cri sourd ou assourdissant : « et moi ? et moi ? et moi ? »

                  

C’est là le grand secret : je ne puis être heureux si ceux que j’aime ne le sont pas.

Il y a plus de 2000 ans, un homme courageux, sensible et bon, a crié dans les villages de son pays : Stop ! L’injustice répandue dans le monde crée trop de malheur ! Un autre monde est possible !

 Le vrai Dieu nous appelle à prendre les choses en mains.

Il ne nous oblige pas à penser aux autres. Nous sommes libres !

Mais l’avenir de notre vie et de celle du monde réside dans le regard que nous portons sur le malheur, et le bonheur des autres !

 

« Je mets devant toi la vie et le bien, la mort et le mal ! Choisis la vraie vie ! »

Celui qui nous fait cette proposition positive, n’est pas le dieu soi-disant « tout-puissant » des religions, des églises, de la morale !

Il est invisible, mais pourtant si présent dans notre conscience !

Il veut notre bonheur et le bonheur du monde !

Appelons-le Dieu ou bien Jésus de Nazareth, inspiré par le souffle de Dieu !

Il permet que notre vie ne soit pas un grand vide ! , ta vie de petit garçon de 11 ans, et bientôt celle d’ un homme .

Je te laisse avec cette question que se posent tous les hommes :

« comment être heureux » ? Difficile d’y répondre !

Auras-tu la chance, le courage, de trouver ta réponse ?

 

Je te souhaite de connaître un vrai bonheur, pour toi …et pour les autres ! Je t’aime très fort, mon grand.

 

25 nov.11                    Jean  HOIBIAN

 

Tag(s) : #Foi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :