Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES TABOUS DE LA FOI

 100-0435.JPG

En cette période des dernières rencontres des groupes « Itinéraires Spirituels », nous nous rencontrons entre catholiques et protestants. Après l’étude biblique, ou la prière, nous parlons amicalement, de tout et de rien.

De tout ? En tous cas, pas du mariage pour tous ! Protestants et catholiques ont refoulé cette question comme si le vote du Parlement

officialisant cette Loi, n’avait pas eu lieu…

 

Comment les chrétiens peuvent-ils opérer cette dichotomie entre leurs convictions chrétiennes (amour du prochain, sel de la terre, béatitudes, Sermon sur la colline, Matthieu 25) et cette importante reconnaissance de la dignité des homosexuels et de leurs droits.

Sommes-nous au clair sur ces questions ? Je crois que beaucoup portent des jugements moraux sur un grand nombre de leurs concitoyens qui n’ont pas les mêmes orientations sexuelles qu’eux.

Alors, on repousse avec horreur, le projet gouvernemental de « mariage gay ».

Ne faudrait-il pas regarder en nous-mêmes ?  Qui nous autorise à exclure les homos, des relations sociales  ?

 En tous cas, pas Jésus, qui n’a pas évoqué cette question, et qui n’a jamais porté de jugement sur personne (sauf, peut-être, sur les hypocrites de la religion juive, ou sur les riches !)

 

Combien sont les chrétiens qui ont suivi les débats à l’Assemblée nationale ? en particulier le magnifique discours d’introduction de Christine Taubira ?

 

Une fois de plus nos églises excluent de leurs prières et de leurs réflexions, les décisions politiques. Nos autorités religieuses sont, à mon avis tombées dans le piège. Elles ont confondu le civil et le religieux. Côté civil le Gouvernement avait annoncé avant l’élection présidentielle, sa volonté d’ouvrir le mariage civil aux personnes homosexuelles qui désireraient en bénéficier, ainsi que la possibilité d’adopter des enfants. Sur un plan strictement humain cette décision est respectable. Et les Eglises, n’ont rien à y redire. Le régime appliqué aux hétéros-sexuels ne changera absolument pas !

Oui, mais voilà, le mot mariage a pour les catholiques une connotation religieuse. Qu’un gouvernement socialiste n’en tienne pas compte, au nom du principe de la laïcité, voilà ce qui précipite dans la rue la Hiérarchie catholique : le mariage, la famille, c’est nous !

Etrange retour en arrière vers une vieille antipathie que Rome n’a jamais effacée !Sous des prétextes religieux on va tenter de faire pression contre la République sécularisée, et le mélange UMP, Front national, et chrétiens, pour battre le pavé, fait mal !…

 

On peut comprendre que les Evêques français qui affirment toujours l’indissolubilité du mariage soient gênés .

Mais, les protestants, qui n’ont jamais voulu faire du mariage un sacrement, étonnent et déconcertent les médias. Qu’est-ce que cette peur devant une évolution de la société ? ont-ils des complexes vis à vis de la puissance catholique ? comment préserver les relations œcuméniques ?

 

On peut s’inquiéter de l’avenir de nos paroisses. Elles n’ont jamais attaché d’importance aux questions politiques. Et voici que les consciences s’affolent devant un double problème : le mariage civil et le mariage religieux ! Allons- nous vivre une omerta afin de ne pas opposer nos arguments ?

Le poids des traditions, le refus de relativiser les dogmes, la peur de l’avenir, bloqueront-ils nos consciences durant vingt ans ?

 

Qu’à Dieu ne plaise ! L’Evangile nous ouvrira un avenir !

 

                   Jean HOIBIAN

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0