Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réactions au texte de Gilles Cas100 0833telnau : « les religions, un affront à l’intelligence »

 

Je ne suis pas étonné (et je m’en réjouis !) que plusieurs « chercheurs de Dieu » félicitent Gilles pour son texte lucide et courageux. Personnellement je porte ce combat depuis des années, ayant été confronté à l’incroyance de la masse ouvrière d’Aubervilliers (années 50), celle des jeunes et adultes de classe populaire et moyenne fréquentant vers 1962, le foyer de l’Union de Paris, et celle des personnes détenues des prisons de la région parisienne, durant 16 années.

 Il m’est apparu très vite que le langage du Culte traditionnel, les cantiques et la liturgie, n’accrochaient absolument pas la « clientèle » à qui j’avais très à cœur de communiquer l’évangile ! 

Avec les quelques collègues de la « société centrale d’évangélisation » et les copains de la « Mission populaire », nous étions obligés d’improviser ; d’utiliser un langage actualisant l’évangile, de réinventer une liturgie simplifiée et compréhensible, de privilégier des chants issus du répertoire populaire (Brel, Brassens, Père Duval,etc..

Plus tard, dans le Centre de recherches de Glay (Doubs), j’ai vu mes timides ruptures avec les formes traditionnelles du Culte, être confirmées et enrichies par l’étude de Bultmann, Bonhoeffer, Tillich, etc…

A partir de ces nouvelles théologies (pour moi…) j’ai réalisé que beaucoup était à changer dans l’église, non seulement DANS LA FORME (vocabulaire,liturgie,chants) mais aussi et surtout ! DANS LE FOND.

 

Le monde dans lequel je vivais et ou j’essayais passionnément de témoigner de ma Foi, mettait celle-ci fortement en question.

2000 ans nous séparaient d’une culture religieuse en grande partie étrangère à nos concepts de vie d’Occidentaux !

Ce hiatus entre la Foi d’hier et celle d’aujourd’hui, ne cessait d’augmenter grâce aux travaux des historiens, archéologues, théologiens, linguistes,etc…

 

J’adhère donc depuis longtemps au courant de la théologie libérale, qu’elle soit protestante ou catholique.

Cependant, ma modeste recherche personnelle m’amène à penser que l’inadaptation du message théologique et des formes du Culte, n’est pas la seule responsable de l’éloignement d’un nombre croissant de nos contemporains des rivages visibles de la Foi. Il me semble que beaucoup de gens n’ont pas d’hostilité pour les croyances chrétiennes, non ! mais une totale indifférence, oui !

Pourquoi ? p.c.q. nous annonçons des valeurs reconnues par tous : la paix, la justice, la solidarité, le respect de tous, que nous ne vivons pas !

 

Les églises restent muettes et impuissantes devant les scandales de ce monde. Elles apparaissent trop souvent comme complices des Pouvoirs politiques et financiers. C’est pourquoi j’ai privilégié dans mon ministère pastoral, l’action sociale, l’intervention politico-économique, le témoignage public, une opposition résolue à notre monde pétri d’égoïsme, voire de férocité.

Ceci dit, j’aimerais dire mes craintes devant une certaine radicalité du message de Gilles Castelnau.

 

Refuser de proclamer comme vraies des croyances périmées (Confessions de Foi, textes liturgiques, paroles de nombreux cantiques) est un acte légitime et honnête intellectuellement. Nous sommes appelés à « penser » notre Foi, et il faut que les églises (et chaque croyant) trouvent le courage d’ouvrir le débat. Une mise à jour s’impose !

Qu’est-ce que nous croyons aujourd’hui de Dieu ? de Jésus ? de la Bible ?

Comment éviter fondamentalisme et intégrisme ?

 

MAIS notre raison, notre intelligence, ne pourront jamais expliquer totalement le contenu de notre conviction intérieure. On peut disséquer la religion, découvrir les raisons cachées de ses nombreuses évolutions et contradictions, révéler les compromissions de son fanatisme à certaines époques, s’étonner de son entêtement à vouloir étouffer la science et l’évolution des mœurs. On ne le peut pas pour la Foi. Celle-ci est du domaine

 personnel et secret de chaque être. Le divin est inatteignable et tissé en nous, avec les secrets de nos existences- joies et douleurs ; échecs et libérations ; tâtonnements et recherches……

Voilà, à mon humble avis, les limites de cette grande ouverture qu’avec Castelnau, je rêve, je désire, j’aimerais partager avec beaucoup…..

 

Et comment vont réagir les Autorités catholiques et la plupart des fidèles pratiquants ? Je suppose qu’ils trouveront là, une nouvelle raison de rompre avec ces protestants déjà mis au ban de l’Unité chrétienne ?

De même pour les fondamentalistes « évangéliques » de tout poil. Evoquant les récits de la  Genèse relatifs à la création de l’homme, dans un culte œcuménique, j’ai utilisé l’expression « mythes fondateurs ». Stupeur et effroi, portes fermées…..

Enfin, comment faire admettre aux paroissiens l’inadaptation (l’ineptie ?) de plusieurs paroles bibliques enseignées comme historiques depuis vingt siècles ??

Le choc ne va-t-il pas déstabiliser les consciences fragiles ? Les pasteurs en exercice, ne craindront-ils pas de faire fuir leurs fidèles ? et….leur contribution financière ?

Ne faudrait-il pas, qu’auparavant, des théologiens soient  mandatés pour rédiger un texte clair permettant le passage dans la foi, de l’histoire au mythe, de la formulation péremptoire à l’interprétation riche, humble, nourrissante ?? Car, reconnaissons-le : le  niveau de réflexion théologique des fidèles (et de pas mal de pasteurs) est très bas.

Beaucoup de croyants vivent un quotidien avec beaucoup de problèmes, de soucis, de souffrances. La religion traditionnelle leur apporte sécurité, paix de l’âme, forces pour rester debout.

Pouvons-nous oublier tous ces « petits » de la Foi (sans doute bien plus grands que nous devant le Dieu de l’évangile !) 

 

J’ai conscience de jouer « l’avocat du diable » par mes propos et je présente des excuses. Le chantier ouvert par Castelnau est immense et périlleux.

Y renoncer ? Certainement pas. Mais, avec sagesse, prudence, amour…

 

                                    16 MAI 2011              Jean Hoibian

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Eglise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :