Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES COPAINS D’ABORD !

 

Notre vie ressemble parfois à un bateau qui prend l’eau de tous bords.


On vieillit et ce n’est pas drôle..

  • Les maladies vous frappent insidieusement ; les anciennes qui veulent récidiver et les 2011 avril parc floral de Paris (23)nouvelles qui pointent leur nez !
  • L’annonce du départ de gens très chers..
  • Les « catastrophes naturelles », pluies torrentielles, orages, vents déchaînés,dans plusieurs régions de France ,

·       Et l’état catastrophique du monde ! guerres, révolutions,famines,exodes massifs, génocides, épidémies, ouragans, tornades, typhons, ras de marée,tremblements de terre, inondations.

D’habitude je résiste bien, « tu as la pêche », me disent les amis.

Mais to-day, trop c’est trop.

 

·       Et l’impression que notre pays se prostitue dans le culte du « fric », dans l’orgueil nationaliste, dans la négation des valeurs ancestrales vis-à-vis de l’étranger,dans l’égoïsme de chaque politicien avide de pouvoir..

 

Alors, comment ne pas déprimer ? Comment garder le moral ?

 

Bien entendu, « je lève les yeux vers les montagnes.. ». J’ai confiance en celui qui m’a toujours soutenu, conseillé, « ressuscité ».

Mais to-day, je suis comme frappé de langueur. Cela ne vous est jamais arrivé cette usure de l’âme ? cet horizon bouché ?

 

Alors je fouille dans la besace de ma pauvre vie élimée et desséchée et j’y trouve…quelques os à ronger.

 

Voilà mon salut, l’échappée vers l’espérance, les biscuits vitaminés,le sang de la transfusion, le souffle vital : LES COPAINS !

 

Défile dans mon cœur endolori le diaporama des vieux amis « du temps passé » qui n’ont jamais quitté le temps nocturne de ma prière.

D’année en année j’ai reçu d’eux des nouvelles rares, mais confirmant leur loyal attachement à l’Evangile. Je les aime et les admire, et j’ai vécu avec eux tant de moments intenses et.. joyeux !

Au cours des années, ils ont traversé l’océan ou les frontières de l’Europe, et chaque fois le miracle s’est produit : je les ai retrouvé intacts, vieillis du corps mais pas de l’âme. Et nous avons levé nos verres et chanté l’amitié !

Nos retrouvailles s’espacent avec la vieillesse et certains vieux copains ont franchi le grand voile. Mais ils restent très proches..

 

La voici mon église universelle ! ma communion des saints !

Derrière Jésus de Nazareth, ils ont servi en priorité les petits et les faibles et ils n’ont pas trahi l’Evangile du Fils de l’Homme, mes vieux copains et leurs compagnes !(américains, hollandais, suisses, et…français ! )

 

Alors comment peux-tu être aussi ingrat, vieux Jean ?

Ils sont autour de toi dans les luttes, les défaites et les victoires.

Ils comptent sur toi, comme to-day tu les appelles au secours.

·       Leur vie de femme ou d’homme, est pétrie de la grâce, du pardon, du renouvellement et de la reconstruction au-delà des épreuves.

Que Dieu soit loué ! Heureux ceux qui ont reçu le cadeau précieux de l’amitié sincère et fidèle !

 

Moi qui peine souvent  à vivre dans une proximité soutenue avec Jésus, j’y parviens aisément par le canal de mes copains.

« Les copains d’abord » ! mais ensuite Jésus le Messie du Dieu vivant !

 

Invisibles ou visibles, éloignés ou proches, hommes ou femmes, vous mes copains vous êtes ma seconde famille.

Votre foi, votre fidélité, votre amitié, sont le remède dont j’ai besoin.

Vous êtes dans mon vieux cœur comme de précieux joyaux. Merci !

 

                     Jean HOIBIAN

Tag(s) : #La vie tout court

Partager cet article

Repost 0