Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Décembre 1891 Springfield Massachusetts (MA) École normale de la Young Men's Christian Association (YMCA). Impossible d'utiliser les terrains de plein air, ils sont gelés. Les jeunes gens s'ennuient et attendent avec impatience la période estivale pour pratiquer le base-ball et le football américain. C'est alors que James Naismith, ancien élève devenu instructeur imagine un "nouveau principe" qui puisse se dérouler dans le gymnase de vingt mètres par quatorze en employant les 18 individus de la classe ; un jeu de passes à la main avec un ballon sphérique assez gros pour qu'il ne puisse pas être dissimulé ou lancé à bras cassé. Pour assurer une meilleure sécurité, il ne sera pas permis de courir en portant le ballon et les contacts entre adversaires seront interdits. Le but sera élevé pour que l'adresse soit plus sollicitée que la force. Une galerie court au-dessus du gymnase ; elle est située, coïncidence étonnante, à 3,05 mètres (dix pieds) ; James Naismith y accroche le peach basket "le panier à pêches" que lui a cédé l'intendant. Le 21 décembre de ce mois de décembre 1891 glacial, juste avant le départ pour les congés de Noël, la première partie se déroule sous l’œil attentif de son inventeur.

9877-004-8C5A694E.jpg

Voici comment tout a commencé,
le jeu de basket-ball,
un panier à pêches et un ballon.
Grâce à James A. Naismith.

Pendant ce temps en France, le conseil d'administration de l'Union chrétienne de jeunes gens (UCJG) décide de bâtir au cœur de la capitale un immeuble moderne suffisamment vaste pour subvenir à ses besoins. Le bâtiment, conçu par l'architecte Émile Bénard, un élève de Gustave Eiffel, sera construit avec des fonds français et américains. La première pierre est posée le 11 juin 1892 et onze mois plus tard (le 7 mai 1893) l'immeuble (structure en fer, vastes plafonds) du 14 rue de Trévise - à deux pas des Folies-Bergère - est inauguré. Certes le sous-sol, où se trouvera la partie éducation physique et soin du corps n'est pas terminée - il ne le sera que le 18 août lorsque le matériel en provenance des États-Unis sera arrivé - mais les personnalités qui se pressent dans le hall d'entrée constate que l'UCJG propose un ensemble sans pareil dans le pays : on trouve sur quatre étages des chambres, des lieux de méditation, une bibliothèque de 10 000 volumes, une cafétéria, un restaurant coopératif pour un millier de couverts par jour, un jeu de boules, une piscine couverte - la première à Paris - un théâtre et un gymnase avec une galerie sur laquelle est montée une piste  de cyclisme dont les lattes ont été conçues "aux Amériques". Parmi les nombreuses personnalités se trouve le baron Pierre de Coubertin, qui sera un adepte du gymnase et donnera bientôt dans le théâtre une série de conférences sur "la jeunesse contemporaine"... mais qui n'assistera pas, comme on a pu l'écrire, au premier match de basket sur le sol européen le 27 décembre 1893
La salle est petite, plutôt ronde (douze mètres sur dix) et deux poteaux métalliques (soutènement de la construction) trônent au milieu du gymnase. Finalement le directeur des activités physiques de l'Union - Melvin Rideout - un Américain "prêté" par Springfield en attendant qu'un Français soit formé - fera sceller au bas de la galerie des anneaux en acier auxquels il accrochera un filet, tressé avec de la corde et fermé à la base.
"Le plus grand match de l'année" se jouera le 24 mai 1894. Cent personnes perchées sur la galerie, que l'on atteint par une porte donnant sur le hall, y assisteront  et Bouscarlet, le président de l'UCJG, un gantier originaire de Millau, remettra au capitaine de l'équipe victorieuse, un certain Sturm, une bannière brodée au fil d'or par les membres de la commission des Dames de l'Union. Le premier club de l'histoire du basket français se constituera en octobre de la même année : le Basket-ball club de Trévise (BCT).

Daniel Hoibian (Lyon)
Note

James Naismith est né le 6 novembre 1861 à Almonte dans l'Ontario (Canada) et mort le 28 novembre 1939. Il fit ses études primaires à l'école publique de Bennies  Corners et ses études secondaires à Almonte. Il reçut son baccalauréat en 1887 et son diplôme de théologie en 1890. Grand sportif, il excellait en football américain, catch et gymnastique. La combinaison de vie chrétienne et athlétique, symbole de la YMCA, allait devenir le credo de James Naismith pour le reste de sa vie. 

Ci-dessous, le gymnase de la rue de Trévise réalisé sur le modèle de celui de Springfield, (inscrit à l'inventaire des monuments historiques depuis 1994).
salle.gif
Tag(s) : #La vie tout court

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :