Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

L'homme libre

 

 

 

 

 

  Celui qui est esclave, lorsqu'il est appelé, est libre pour le Seigneur. Celui qui est libre, lorsqu'il est appelé, est esclave pour le Seigneur (1 Co 7, 21-22).

 

 

  Car l'homme libre est semblable à un enfant qui s'installe au pied de la montagne, avec son seau et sa pelle, et forme le projet de saisir la montagne et de la transporter ailleurs.

 

 

  Car l'homme libre est celui qui, las de compter, par ennui, les pièces d'ivoire et de nacre d'un jeu d'échecs dont il ne connaît ni l'esprit ni la règle, décide de s'affronter à lui-même avec des graviers qu'il déplace sur le sable en suivant les règles qu'il s'est fixées pour lui-même.

 

 

  Car l'homme libre est celui qui, constatant chaque jour davantage que son charme auprès des femmes s'exténue, accepte en silence devant celle qui se serait naguère envoutée de sa présence, de n'être plus que l'habit de cérémonie dont il est revêtu.

 

 

  Car l'homme libre est celui qui sait qu'il porte sur ses épaules les mêmes galons que celui auquel il s'adresse, car il est capitaine avec le capitaine , et simple soldat avec le simple soldat.

 

 

  Car l'homme libre est celui qui, n'étant ni plus riche ni moins riche qu'un autre, considère son or comme les graines que l'arbre désire jeter au vent.

 

 

  Car l'homme libre est celui qui, après avoir travaillé sept ans pour acheter des meubles et après avoir réfléchi sept jours à la manière de les disposer dans son logis, décide de laisser celui-ci vide avec de simples nattes.

 

 

  Car l'homme libre sait qu'il est étranger sur cette terre, et toujours de passage.

 

 

  Car l'homme libre vit de l'air du temps et de la grâce invisible.

 

 

 

ALAIN HOUZIAUX

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :