Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A100_0660.jpgde Flaubert à Georges Sand 12 juin 1867 (Correspondance, éd. de la Pléiade tome 5, pp. 653-

>
>
« Je me suis pâmé, il y a huit jours, devant un campement de Bohémiens qui
>
s'étaient établis à Rouen. Voilà la troisième fois que j'en vois. Et
>
toujours avec un nouveau plaisir. L'admirable, c'est qu'ils excitaient la
>
haine des bourgeois, bien qu'inoffensifs comme des moutons. Je me suis fait
>
très mal voir de la foule,en leur donnant quelques sols. Et j'ai entendu de
>
jolis mots à la Prudhomme. Cette haine-là tient à quelque chose de très
>
profond et de complexe. On la retrouve chez tous les gens d'ordre. C'est la
>
haine qu'on porte au Bédouin, à l'Hérétique, au Philosophe, au Solitaire, au
>
Poète. Et il y a de la peur dans cette haine. Moi qui suis toujours pour les
>
minorités, elle m'exaspère. Du jour où je ne serai plus indigné, je tomberai
>
à plat, comme une poupée à qui on retire son bâton. »

 

 

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :