Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FENLAIR

Il était une fois un gros bison beige , très beau, très poilu qu’on appelaitFenlair .Sa femme Doucette ne pouvait pas avoir de bébé .

 Alors Fenlair a fait un enfant avec une autre femme . Doucette était d’accord . Il fallait bien avoir une famille , comme tout le monde !

 La famille c’est irremplaçable . C’est la vie , on se dispute parfois mais on s’aime beaucoup et pour les enfants c’est tout leur bonheur , la famille .

 

Pas trop de claques ( sur les fesses ) mais beaucoup de bisous ( sur les joues ) .

Bon , la deuxième copine de Fenlair , a un bébé . Il était tout noir car sa maman venait d’un pays du sud où le soleil brille tout le temps .


 On fait la fête pour le bébé bison mais patatras voilà que Doucette devient jalouse et pour la consoler Fenlair lui fait tant de bisous que Doucette réussit à son tour à avoir un bébé !

Les deux femmes de Fenlair sont malheureuses malgré leur beau bébé . Toutes les deux voulaient être la préférée de Fenlair . Et toutes les deux prétendaient que leur petit bison était le plus beau ! Que de disputes ! !

Alors la maman de bison noir a quitté le pays , pour trouver un autre mari .

Très , très longtemps après ce charivari familial Macline est partie en voyage dans le pays des bisons beiges. Quelle surprise !

Fenlair et Doucette étaient très vieux , ils avaient eu 12 enfants et leurs enfants s’étaient mariés et avaient fondé une famille . Résultat : beaucoup , beaucoup de bisons beiges , des centaines , des milliers , qui broutaient l’herbe tendre sur les collines qui entouraient le grand lac .

Et figurez-vous que la maman de bison noir s’était trouvé un bon copain  et ils avaient donné au demi frère du bison beige, plein de frères et de sœurs . Eux aussi avaient fait beaucoup d’enfants . Et tous ils étaient revenus dans le même pays .

Résultat ; Macline a vu dans le pays des Bisons d’immenses troupeaux debisons beiges mélangés à des bisons noirs .

Et ce n’était pas la fête ! !

Les collines étaient remplies de tant de bisons qu’ils se marchaient sur les pattes tout en broutant .

Le pays était trop petit . Pousse-toi de là que je puisse manger ! N’y compte pas c’est ma place ! Non c’est la mienne !

Et Macline a essayé de les calmer : il faut partager l’herbe des prés et l’eau du lac . Vous les beiges broutez le matin et vous les noirs mangez l’après-midi .

Mais les bisons sont des animaux têtus et coléreux . Ils ont commencé à se battre .

Alors quelqu’un a eu l’idée d’appeler les girafes à la rescousse . Vous êtes très grandes , vous voyez tout du haut de votre tête.

Regardez bien qui triche , qui bouscule son voisin , qui mange trop , si bien que son ventre est tout gonflé , alors que d’autres ne peuvent approcher de la bonne herbe .

Les girafes ont essayé de faire la police mais les bisons n’obéissaient pas .

 Certains ont quitté le pays . Beaucoup sont tombés malades car ils n’avaient pas assez à manger .

Les bisons les plus grands et les plus forts bousculaient les petits . Les mamans se faisaient du souci .

A l’extérieur du pays des bisons , des gens généreux ont apporté par avions , par camions, des gros tas de foin et de paille . On voulait que tous les bisons aient à manger , les beiges et les noirs .

Macline est revenu toute triste à Montélimar . Comment empêcher la guerre ?Comment partager les prairies ?

Cette histoire est biblique et contemporaine.

Comprenne qui pourra….

Juillet 09                  Jean    Hoibian

Tag(s) : #Contes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :