Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rassasiée de jours, Soeur Emmanuelle est morte hier.
Cette religieuse exceptionnelle a eu deux vies.
Elle fut jusqu'à sa retraite, à 64 ans, une enseignante dans des établissements réservés à une jeunesse privilégiée.
Ensuite, se détournant d'un repos bien mérité, elle entendit l'appel des pauvres, au nom du Christ-Jésus.
En Egypte, au Caire, des milliers d'enfants se nourrissaient des ordures
déversées par les bennes des services municipaux.
Emmanuelle, comme un prêtre ouvrier, s'immergea dans cet océan de misère atroce et elle devint chiffonière. Témoin, sans discours, de l'amour de Dieu pour tous les êtres humains.
Puis avec une volonté nourrie de l'indignation, elle demanda de l'aide aux grands (et aux petits) de ce monde, afin de créer des crèches, des écoles, des dispensaires, des logements pour les enfants affamés du Caire et leurs parents.Peu à peu une grande institution en faveur de l'enfance misérable vit le jour, dépassant le seul secteur de l'Egypte.

Chapeau l'artiste! Connue dans le monde entier Emmanuelle a secoué les Eglises et tous les gens de bonne volonté.
Comme au moment de la mort de l'Abbé Pierre, grâce aux médias, un souffle d'air pur efface pour un temps le climat nauséabond de nos sociétés enlisées dans l'égoisme, et le mépris des pauvres.

Oui, si nous écoutions L'Evangile, nous construirions un autre monde!
Non le fatalisme des guerres,des crises financières mondiales,des masses immenses enlisées dans la faim, des grands gâchis écologiques
n'est pas irreversible. L'amour est plus fort que la mort !
Dans quelques jours les médias se focaliseront sur d'autres nouvelles.
Mais il appartient au citoyen lambda, chrétien ou non,de continuer le combat contre la misère.
          le 21 àctobre 08         Jean  Hoibian

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0