Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UN ESPRIT D'ENFANCE
                                           "Prendre un enfant par la main...."

Les petits cailloux bleus                       Megève , septembre 2003

Là-haut sur la montagne , tout au bord du précipice vivaient de jolis cailloux bleus . Le torrent un jour de grosse pluie les avait emmené en promenade . Allez embarquez , je vous transporte plus bas dans le beau vallon fleuri . Faut changer de place de temps en temps !

Voilà comment les 12 jolis cailloux bleus avaient atterri sur le grand terrain plat qu’on appelle le vallon aux fleurs .

Le torrent après le gros orage était devenu tout petit et les cailloux bleus auraient bien voulu retourner dans le lit du torrent . Cela leur plaisait cette fraîcheur de l’eau . Ils aimaient les truites , les grenouilles qui frétillaient dans l’eau . Ils admiraient les oiseaux , les petits et les gros qui d’un coup d’aile s’approchaient à toute vitesse et gloup ! avalaient un peu de cette eau si fraîche .

Maintenant , posés sur l’herbe ils avaient trop chaud les cailloux bleus et ils s’ennuyaient . Bien sûr ils entendaient le ruisseau gazouiller pas très loin de là . Mais comment le rejoindre ?

Une nuit un énorme orage éclata sur la montagne . A nouveau le torrent grossit , grossit  et à toute vitesse il a coulé jusqu’au vallon aux fleurs .
Il y avait tellement d’eau que sur ce terrain plat l’eau a fait comme une mare , presqu’une mer et les cailloux bleus étaient très contents . Bravo la pluie ! Bravo l’orage !
Mais l’eau coulait si fort qu’elle entraîna beaucoup de terre , des fleurs , des rochers et …les 12 jolis petits cailloux bleus vers le précipice . Plouf , patatras, ça s'appelle une avalanche . Une bonne partie du vallon  fleuri dégringola dans le vide . Rassurez-vous , les rochers , les pierres ,les cailloux   ça peut tomber de très haut sans se faire mal .

Tout en bas ,  dans la vallée les paysans ont trouvé dans leur champ beaucoup d’eau , de la boue et toutes sortes de cailloux . Heureusement tout ça n’est pas tombé sur leurs maisons , ni sur eux . Y’en a un qui a dit : la montagne se fâche . On espérait qu’il allait pleuvoir mais trop c’est trop . Et les paysans-montagnards ont commencé à ramasser les rochers et les cailloux pour pouvoir à nouveau faire pousser du blé et des pommes de terre dans leurs champs .

Mais qui a retrouvé les jolis cailloux bleus ? C’est Heidi une grande fille en revenant de l’école . Elle voulait voir tout ce fouillis que l’orage avait fait tomber de là-haut . Et tout à coup elle voit 1,2,3 et jusqu’à 12 jolis cailloux bleus . Elle les ramasse et les met dans son mouchoir pour les rapporter dans sa maison .  La maman d’Heidi lui dit : qu’ils sont beaux tes cailloux , lave les sous le robinet et sèche les . Ensuite pose les où tu voudras mais va vite faire tes devoirs !
Heidi obéit à sa maman et le soir elle s’endort en rêvant à ses cailloux bleus . Hier  son papa lui avait dit : c’est rare de trouver des cailloux bleus comme ça . Il faut monter très haut sur la montagne pour en voir . Le gros orage leur a fait faire un très long voyage !
Alors Heidi dans son rêve a pensé à ses cailloux , elle a crû les entendre lui dire : qu’allons nous faire si bas dans la vallée ? Reverrons-nous jamais notre vieil ami le torrent ? Pourrons nous respirer un jour le bon air de la montagne ? Ici ça sent mauvais à cause des vaches et des cochons et de la soupe aux choux qui cuit dans le grand chaudron de la cheminée . Certes cette Heidi a l’air gentille et elle a bon goût puisqu’elle nous a trouvé beaux mais la montagne , la montagne , le torrent et les fleurs ! ! !

Des jours et des jours passèrent . C’était l’hiver . Sur le rebord de la cheminée de la chambre d’Heidi les cailloux bleus s’ennuyaient beaucoup . Peu à peu la poussière leur faisait perdre leur belle couleur . Les cailloux bleus s’endormaient comme les marmottes là-haut dans les trous des rochers .

Puis , voilà le printemps . Heidi chante en revenant de l’école . Elle est contente car sa maman lui a promis que son tonton allait l’emmener tout là-haut sur la montagne avec son troupeau de moutons .
Mais il faut attendre les vacances . C’est long d’attendre ! !
undefined
Souvent , Heidi rêvait la nuit . Elle pensait à ses cailloux bleus qui s’ennuyaient …C’était une petite fille qui avait bon cœur . Elle savait se mettre à la place des gens , mais aussi des animaux , qui avaient du chagrin ou des maladies . Alors pourquoi ne pas penser aux cailloux bleus chassés de la belle montagne par cet orage violent ?

Aussi quand enfin elle fit son sac pour partir en vacances avec son tonton et le grand troupeau de moutons , elle emporta les cailloux bleus et tout en regrettant de s’en séparer , elle les posa dans le torrent tout en haut de la montagne .

Ah ! quel bonheur ! les poissons , les grenouilles , les fleurs , les oiseaux , les papillons et même les mouches et les guêpes ( que personne n’aime beaucoup !) tous ont chanté ensemble avec le torrent  une belle chanson :
Ils sont revenus nos beaux cailloux bleus,
Tout le monde de la haute montagne se réjouit de leur retour
Et un grand merci à Heidi qui les a rapporté .
C’est pour elle qu’on chante tous ensemble .
On l’aime beaucoup !
Tag(s) : #Contes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :