Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HIC ET NUNC
 
Rêverie automnale
 
 
Jean Hoibian

 

 

 

29 octobre 2007
Dans mon jardin, si beau sous la parure des feuilles mourantes d'or et de pourpre, monte en moi une fièvre de bonheur.

Pourtant, ô paradoxe, j'ai mille raisons de sombrer  dans la tristesse ! Ayant regardé cette semaine la mort bien en face, je me surprends à chantonner : 

Compte les bienfaits de Dieu
Mets-les tous devant tes yeux...

Entré dans le  4e âge, rescapé de plusieurs cancers, je mesure mon énorme chance. Ma lutte contre la mort a été nourrie, entretenue, épaulée, par l'amour du Tout Autre, si proche, du Tout Bas, si Haut, du Silencieux à la forte Parole, de l'Absent, caché dans mes fibres les plus profondes : le Dieu du Christ-Jésus. Si le délire morphinique n'égare pas trop mes neurones, la mort me prendra un jour, sans surprise, sans peur, mais dans l'immense regret de quitter la vie, et tous ceux que j'aime et qui sont nombreux.

Bonheur, Seigneur ! de pouvoir te remercier pour cette amie placée en soins palliatifs, croyante fervente, témoignant à la télé de sa lucidité et de sa confiance paisible.

Bonheur, de rencontrer cette parente incroyante, prodiguant à sa mère frappée d'Alzheimer, depuis plusieurs années, des soins d'une tendresse émouvante.

Bonheur en ce temps ou les chrysanthèmes si beaux médiatisent le souvenir de tous ceux, si nombreux,qui, par leur vie, ont transcendé la mienne :
Mes morts familiaux, mes morts du scoutisme et du pastorat,
Mes morts des luttes chrétiennes et laïques pour un
« autre monde », tous ces morts, témoins in visibles qui vivent dans mon c�ur.

Bonheur ! ces deux prédications écoutées ce matin, avec la conviction qu'un souffle envahissait mes cellules asséchées.

Bonheur ! d'entendre à la télé, un théologien musulman extraire du Coran une exhortation au pardon illimité des offenses, si proche de l'appel du prophète de Nazareth !

Bonheur ! de lire deux romans bouleversants de Philippe Claudel et le truculent manuel du cancre ! sous la plume de Daniel Pennac.

Bonheur ! O Seigneur de vivre « dans le monde , sans être du monde ».

Qu'il est bon de placer en Toi notre confiance ! de recevoir de ta lumière le sens de notre vie ! de voir nos pauvres existences  ternes et décevantes, ressusciter en bouffées d'amour, d'attentes fiévreuses de Justice et de Solidarité.

 

En cette fin d'un dimanche « de grâce », je vois, « en adorant combien le nombre de tes bienfaits est grand ».

Tag(s) : #La vie tout court

Partager cet article

Repost 0