Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chrétiens et la (le) politique

 

 
Jean Hoibian

 

 

 

23 février 2007
Beaucoup de citoyens français se détournent de la politique
. Cette affirmation est contredite par les faits ; un grand nombre de réunions spontanées ont lieu sous forme de débats, de colloques, de forum, de cafés-citoyens, etc... Les partis politiques s'y mettent aussi, en cette année électorale. Si l'on regarde sur Internet, on trouve la « toile » encombrée de milliers de messages ou toutes les questions socio-politico-économiques sont abordées. Voilà plusieurs années que le réveil d'une conscientisation citoyenne est visible. Même dans les banlieues ou le taux d'abstention est élevé, on a vu ces derniers mois des milliers de jeunes et d'adultes s'inscrire sur les listes électorales. Personne ne peut dire aujourd'hui, ce qu'il adviendra de ce remue-ménage mais il me semble qu'on ne peut que s'en réjouir. Une vraie démocratie a besoin de l'opinion et de la volonté de tous ses membres. Un des moyens d'intéresser le plus grand nombre, consiste à parler plutôt du politique que de la politique. La politique est vite assimilée à un pouvoir appuyé sur des ambitions personnelles de personnes sans scrupules, prêtes à toutes les « magouilles », voire les corruptions. A l'inverse, le politique serait l'art de gérer tous ensemble l'organisation et le fonctionnement d'une nation. Ceci n'exclut pas la nécessaire délégation des pouvoirs.

 

Attitude des chrétiens : elle est majoritairement méfiante, on vote mais on ne s'engage pas. Pourquoi ? Il Y a ceux qui donnent priorité à une vie de la foi dont l'objectif est le salut individuel et la vie éternelle. Le monde, la politique, sont trop marqués par le péché. D'autres s'en détournent car ils ne trouvent aucun intérêt à la chose ! ils disent ne rien y comprendre et ne pas croire à l'efficacité du politique. Souvent ces amis sont des pragmatiques : ils font des dons aux oeuvres sociales, ou même sont bénévoles dans les associations. Ce désengagement des chrétiens du politique présente, me semble-t-il, de graves inconvénients : l'individualisme n'empêche pas chacun d'entre nous de se soucier de la vie chère, des salaires, du chômage, des retraites, des impôts, des loyers trop élevés. Faut-il faire confiance aux élus pour résoudre ces problèmes ? leur abandonner, sans contrôle, la vie économique, sociale, culturelle ? Et ne parlons pas de responsabilités au-delà du quotidien : les grands fléaux sociaux à ramification internationale, le terrorisme, les guerres, la gestion de l'immigration, l'immense partie du monde plongée dans la misère et le sous-développement, etc...

 

L'attitude des Églises  : impossible de raconter ici comment les Églises (notamment la catholique) ont géré leurs rapports avec le Pouvoir au cours de l'histoire. Le moins qu'on puisse dire, c'est que les choses n'ont pas été très claires, ni paisibles. Mais si on regarde aujourd'hui,après tant d'échecs de notre civilisation occidentale (nazisme, communisme, guerres atroces, génocides, dictatures, pauvreté extrême, famines) on constate que les Églises se reconnaissent solidairement responsables.

L'Église Réformée, Synode national 2006 : « une Église qui se réforme pour annoncer l'Évangile aujourd'hui » :
«
 L'Église ne peut plus aujourd'hui se contenter de soutenir la foi de ses membres et de les aider à la transmettre à leurs enfants, mais est appelée à proposer l'Évangile à la société contemporaine ».

Conférence des évêques de France (octobre 2006) : « Qu'as-tu fait de ton frère » :
« Sans volonté de vivre ensemble, ni l'argent, ni la force, ni la sécurité, ne peuvent construire un pays. Nous pensons que comme chrétiens, nous devons travailler à ce "vivre ensemble"
. Celui qui méprise le politique ne peut pas dire qu'il aime son prochain et répond à ses attentes. Celui qui méprise le politique méprise la justice. »

Le théologien protestant Bonhoeffer victime du nazisme : « Dieu a préféré fréquenter la communauté du monde que celle des croyants »

Le groupe chrétiens-citoyens n'a-t-il pas été créé pour que nous nous aidions les uns les autres à confronter l'évangile à la vie du monde ?

 

De quoi se mêlent les Églises ? « La laïcité n'impose-t-elle pas aux Églises un devoir de réserve ? »
La Fédération Protestante de France pense que
« dire l'Évangile c'est participer à la construction d'une société plus juste et plus humaine, en partageant les richesses puisées dans la parole de Dieu. Prier avec intelligence pour ce monde qui est placé sous le regard de Dieu. Des débats peuvent être organisés en interne pour approfondir le rapport entre la Parole de Dieu et les sujets que le politique devra résoudre....... incitation à sortir de nos murs, occasion d'ouverture oecuménique, ouverture à d'autres associations intéressées....... rencontre avec des candidats, des responsables politiques ou syndicaux....... »

Conférence des évêques : l'Église ne peut ni ne doit prendre en mains la bataille politique....... elle ne peut ni ne doit se mettre à la place de l'État. Mais elle ne peut ni ne doit non plus rester à l'écart dans la lutte pour la justice....... « l'intérêt pour le politique ne concerne pas le seul moment du vote ».......

 

Méthodologie : Elle reste à découvrir ! nous les chrétiens, nous les citoyens, avons pris tant de retard !

Peut-on suggérer d'aborder les questions politiques avec humilité, humour, tolérance, mais aussi avec franchise !

La politique ressemble souvent à une marmite bouillonnante de fureurs, de violences, d'ambitions. Pourtant « elle est censée gérer une terre qui fait pleurer Dieu » (Mgr Desmond Tutu).

Chaque chrétien est un citoyen qui dans ce domaine agit seul avec sa conscience, mais il a besoin de formation, de débats pour éclairer son jugement. Les Églises ont pour mission de défendre la personne, l'humain et... la planète.

Un des réformateurs, Martin Bucer, a dit : « le problème majeur qui doit préoccuper le chrétien, c'est que la volonté de Dieu se fasse dans le monde. Que le royaume gagne du terrain dans l'lumanité et sur la terre ».

Amis, retroussons nos manches !

 

Tag(s) : #Eglise

Partager cet article

Repost 0